Le niveau de sécurité actuel ne vous permet pas de naviguer correctement sur notre site. Nous vous invitons à modifier les paramètres de votre navigateur avant de continuer.

DALIDA, SA GARDE-ROBE
DE LA VILLE À LA SCÈNE

Exposition
Du au  -  PALAIS GALLIERA  -  PARIS 16

INFORMATION

Fermé le lundi et jours fériés. Entrée valable une heure, temps de visite libre. Gratuit pour les moins de 18 ans, les chômeurs et les personnes bénéficiaires des minimas sociaux. Tarifs réduits : Jeunes : de 18 à 26 ans Famille : Paris ...

Plus d'informations sur DALIDA, SA GARDE-ROBE - DE LA VILLE À LA SCÈNE

Ouvert tous les jours, sauf lundi, de 10h à 18h. Nocturne le jeudi jusqu'à 21h00.


Fermé le lundi et jours fériés.

Entrée valable une heure, temps de visite libre.

Gratuit pour les moins de 18 ans, les chômeurs et les personnes bénéficiaires des minimas sociaux.

Tarifs réduits :
Jeunes : de 18 à 26 ans
Famille : Paris Pass Famille et carte famille nombreuse
Enseignant ou Education (enseignants et documentalistes en activité dans les établissements scolaires)
Seniors titulaires de la carte "Navigo-Améthyste-Emeraude" ; seuls les Seniors titulaires de cette carte bénéficient du tarif réduit.

 En application du Plan Vigipirate niveau « alerte attentat », l’accès au musée et au vestiaire est interdit à tout type de valises, ainsi qu’aux sacs de voyage ou sacs à dos de grands formats (type randonnées).

Sont acceptés au vestiaire, uniquement les petits sacs de voyage ou les sacs à dos de taille inférieure au format A3. Le service de Sûreté du musée peut être amené à prendre, sans information préalable, toute disposition qu’il jugera utile.


Dalida, sa garde-robe de la ville à la scène
Du 27 avril au 13 août 2017

Pour le trentième anniversaire de la disparition de la chanteuse Dalida, le Palais Galliera vous ouvre les portes de son incroyable garde-robe.
Dalida, un corps parfait, une taille mannequin, une gestuelle glamour, elle est une icône de la mode. Look pulpeux, fifties, swinging London, acidulé, théâtral... Dalida ne laissait rien au hasard, elle aimait la mode et les couturiers l’aimaient. Habillée par les plus grands à la ville comme à la scène, en haute couture ou en prêt-à-porter, Yolanda, la miss Égypte à l’explosive plastique, devient Dalida et avec Bambino fait un tabac à Bobino. Elle incarne la méditerranée, ensoleillée et tragique, au langoureux accent. Taille marquée, hanche et poitrine moulée, épaule dégagée, chute de reins, tout est vertigineux chez elle. Sophistiquée, parée, maquillée, accessoirisée, c’est une bête de scène. Robes New Look des années 50 griffées Carven, fourreau rouge incendiaire façon Hollywood par Jean Dessès, sobre et chic en Loris Azzaro, robe chasuble du Balmain sixties, costumes paillettes et disco par Michel Fresnay dans les années 70, classique et indémodable en Yves Saint Laurent, elle a tout osé, tout porté. Jean-Claude Jitrois, qui a révolutionné le cuir, disait qu’habiller Dalida, c’est comme habiller les stars au festival de Cannes...

Inscriptions aux alertes de DALIDA - SA GARDE-ROBE

L'inscription aux alertes vous permet d'être informé dès qu'une nouvelle manifestation est disponible pour un artiste ou un club de sport. Vous pouvez également être informé de toute l'actualité d'une salle.
En savoir plus

Ces artistes ou clubs de sport ne font pas partie de vos alertes :

Ces salles ne font pas partie de vos alertes :

Ajouter

PUBLICITE

Partenaire vidéo

PUBLICITE

PUBLICITE